Ces créatrices qui ont fait POP - Anaïs

541 Vues Posté par: Pauline Dans: Portraits

Ces créatrices qui ont fait POP

Au détour d'Instagram, je ne sais plus bien comment, Nousch & Pop&Cie se sont croisées. J'étais si heureuse de rencontrer une chouette créatrice localisée sur Angers ! Et puis j'ai eu un coup de cœur sur pour ses bijoux et pour sa démarche, qui m'a beaucoup impressionnée ! 

Un beau jour, j'ai donc contacté Nousch pour lui proposer de collaborer. Et je dois vous dire que les personnes avec qui je me lance en collab' ne sont jamais choisies au hasard : je me dirige instinctivement vers les personnes dont j'aime évidemment le travail mais aussi et surtout avec qui je me sens bien, avec des personnes qui me font sourire. 

Alors je vous propose aujourd'hui de découvrir l'humaine qui se cache derrière ces bijoux qui vous ont tant plu ! 

Coucou Nousch :) On a déjà pas mal papoté pendant nos goûters, mais je ne t'ai jamais demandé je crois, ce sera donc l'occasion, comment l'aventure Nousch a t -elle commencé ? 

L’aventure Nousch a commencé dans mon jardin haha ! Quand j’ai aménagé à Angers à l’été 2019, le petit espace vert de mon appart’ avait été laissé à l’abandon depuis plusieurs années, une vraie jungle ! Arrivé au premier printemps (et après avoir débroussaillé la friche), plein de petites fleurs bleues se sont mises à pousser. À ce moment-là, je faisais déjà sécher un peu des fleurs par ci par là, notamment parce que j’ai un petit herbier souvenir où je colle des fleurs ou feuilles que j’ai ramassées pendant un moment marquant ou dans un bouquet qu’on m’a offert. Bref, avant ça je n’étais pas plus intéressée que ça par les plantes. Seulement ces fleurs bleues m’ont émerveillée (oui, il paraît que peu de personne s’émerveillent devant une fleur ou un arbre, personnellement c’est mon quotidien et ça fait beaucoup rire mon entourage). Je les ai donc cueillies et faites sécher. Quand je les ai sorties du gros dico où je les avais placées, je les ai trouvées encore plus belles et comme accessoirement au printemps 2020 on avait un peu de temps à tuer, j’ai décidé d’essayer des les figer dans de la résine. C’était une technique que j’avais toujours voulu essayer, mais je n’avais jamais pris le temps de m’y mettre (comme quoi, y’avait quand même du positif en 2020). Le premier pendentif qui est ressorti de cette expérience reste un de mes bijoux préférés et je le porte régulièrement depuis.

C’est vraiment avec ces fleurs que tout a commencé. J’ai cherché à savoir de quelle espèce elles étaient et à vouloir connaître leur signification. C’est comme ça que je me suis intéressée au langage des fleurs. Ici, c’était évidemment des Myosotis, elles signifient « Ne m’oubliez pas » et elles sont synonyme d’amour éternel.

Ensuite, et comme l’amour c’est quelque chose qui se partage, j’ai commencé à créer pas mal de bijoux pour mes amies et pour ma famille. Tout doucement l’envie d’ouvrir ma boutique est venue et c’est comme ça que Nousch Créations et sa mascotte Paquito ont débarqués sur les réseaux (Paquito, c’est le petit cochon trop mignon qui, lui, fait référence à ma passion pour les perles, mais ça, c’est une autre histoire ^^).

C'est vraiment le point positif de ce confinement, je crois que ça a vraiment été l'occasion pour de nombreuses personnes de se lancer dans des projets pour lesquels ils n'auraient pas eu le temps de se consacrer sans ce confinement ! Et ce n'était pas l'histoire de quelques mois Nousch, puisque depuis tu continues à créer. Et d'ailleurs, tes créations sont toutes différentes, même les fleurs que utilises sont différentes. Je me demandais du coup, comment choisis-tu les fleurs qui vont dans tes créations ?

En réalité, je ne choisis pas vraiment mes fleurs, c’est très aléatoire. En fait, j’ai maintenant trois pressoirs où je fais sécher mes cueillettes et je les alimente au fur et à mesure des balades. Souvent, je vide un pressoir, puis je trouve un moment pour aller me balader et je cueille toutes les fleurs que je trouve belles pour le remplir de nouveau. J’essaie toujours d’avoir quand même un petit stock d’une même fleur. Surtout qu’il m’est déjà arrivé de mettre des fleurs sous presse, de les trouver superbes puis de me rendre compte qu’elles ne fleurissent que 15 jours dans l’année et qu’il va falloir que j’attende l’année prochaine pour les retrouver (c’est ce qu’il s’est passé pour les spirées de la collection Pop&Cie).

Après il y a quand même le cas des fleurs qui ont une valeur sentimentale et qui là sont choisies dans un moment particulier (mariage, baptême, anniversaire…). En plus, je crois que c’est vraiment celles que je préfère. La dernière fois j’ai créé des bijoux avec des fleurs que j’avais reçues d’une amie et de ses petites-filles qui avaient fait une cueillette ensemble. J’aime trop pouvoir immortaliser ces petits moments, comme la sphère que j’avais réalisée avec des pétales d’un bouquet de mariée.

Sinon, le choix se fait vraiment au feeling et depuis que je presse des fleurs je n’arrête pas de découvrir de nouvelles espèces. J’ai tout le temps le nez par terre et je me rends compte de la multitude de petites beautés qu’on croise tous les jours, que j’ai croisé toutes ces années sans les voir. Les Véronique petit-chêne par exemple, je peux vous assurer qu’il n’y a pas une journée où vous ne passez pas à côté d’une ou deux de ces minuscule fleurs bleues (oui, oui, même en ce moment).

Tu es vraiment passionnée par les fleurs, et d'ailleurs, j'ai l'impression que les bijoux de manière générale ont pour toi une forte valeur symbolique, est-ce que tu peux nous en parler? 

Oui, c’est vrai. Déjà, de base, pratiquement tous mes bijoux personnels ont une histoire. Je pense que c’est parce que je suis quelqu’un de très sentimentale. Je suis aussi de plus en plus vigilante sur l’aspect surconsommation de notre quotidien. À une époque j’accumulais énormément de bijoux, achetés pour la majorité dans des grandes enseignes. Des babioles produites en masse. Loin de moi l’idée d’être condescendante, j’en ai encore aujourd’hui plein mes tiroirs. Mais avec l’ouverture de Nousch Créations j’ai aussi pu découvrir tout un monde, celui de la création et voir toutes ces petites mains sur les réseaux qui mettent tant d’amour dans leur produit. Je trouve que ça donne une tout autre valeur aux choses et j’ai l’impression qu’on a de plus en plus besoin de ça. Enfin moi j’en ai besoin en tout cas : créer du lien, valoriser des savoir faire et surtout pouvoir porter des choses uniques loin de la production de masse. Puis encore une fois, c’est pas carrément plus styley de porter une pièce qui a une histoire et qui a été faite avec amour ? :p

Je trouve que quelque soit la création, qu'elle soit personnelle ou destinée à être partagée, vendue, on y laisse toujours un peu de soi. Et je trouve que c'est particulièrement vrai pour toi il me semble, je trouve ta boutique très authentique et personnelle. Et Nousch, c'est aussi ton surnom à toi, donc est-ce que tu penses que d'une certaine manière tes bijoux sont un peu à ton image ? 

Oui, Nousch est mon véritable surnom. Dérivé de Nouchette que se décline aussi en Noukette ou Nounouche. Je tiens ça de ma famille, je leur ai d’ailleurs longtemps interdit de m’appeler comme ça sur les réseaux (oupsi). Haha, mais maintenant même mes amis m’appellent comme ça et j’ai adopté ce nom. Le donner à mon entreprise c’était aussi quelque chose de très symbolique pour moi.

Donc pour répondre à ta question, je pense que mes bijoux sont totalement à mon image oui. C’est peut-être un problème d’ailleurs, parce que quand je crée je me laisse aller à mon inspiration, j’assemble les éléments et les couleurs qui me touchent. Je m’éclate, mais du coup je n’ai aucune anticipation marketing ou commerciale XD Sauf pour la collection « Mauvaises herbes » que j’ai sortie au printemps, je n’ai pas vraiment de vue d’ensemble sur mes créations et je créé des pièces très différentes selon les envies et souvent en un seul exemplaire. Des fois je me dis que je devrais essayer de mettre en place une ligne directrice ou de limiter mes différents modèles, mais en réalité je n’ai pas envie. Et puis au moins ça me permet de répondre à toutes les demandes (dans la mesure des moules et supports disponibles et existants haha). Comme l’exemple des boucles d’oreilles Myosotis que j’ai créé pour une amie qui voulait des puces dorées assez grandes tout en restant discrètes, j’ai pu lui proposer différents supports et elle n’avait plus qu’à choisir ses fleurs selon mon stock

J'adore les bijoux que tu créés à la demande, ils sont très beaux et l'histoire derrière est toujours touchante à lire. Je trouve que c'est important de s'entourer d'objets qui ont une histoire, alors merci pour tes créations ! J'ai adoré collaboré avec toi pour créer une mini collection de bijoux, c'était vraiment une très chouette aventure, merci Nousch ! Et puis merci d'avoir répondu à mes petites questions :D 

J’espère que j’ai pu intéresser quelques personnes, au moins peut-être vous donner envie de faire un peu plus attention aux petites fleurs qui nous entourent au quotidien.

Merci Pauline pour cette opportunité de pouvoir parler de mon travail. Et surtout merci pour cette collaboration qui m’a ravie, avoir le plaisir de travailler tes papiers dans ma résine et de les valoriser en bijoux, ça a été un vrai kiff. Je suis très fière d’avoir eu ta confiance sur ce projet et de partager ça avec toi

La collection Nousch x Pop&Cie est à découvrir ici 

Pour suivre Nousch sur Instagram c'est juste et sa boutique Etsy est ici

Laisser un commentaire

Nous vous informons que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre